Iconique Polynésie est une série de courts documentaires de création où sont mis en avant plusieurs acteurs, pratiques, sites culturels et touristiques parmi les plus emblématiques de Tahiti et ses îles.

L’accent est donné sur la qualité des images soutenues par des mots simples de ceux et celles qui font vivre ces endroits de Polynésie, qui partagent leur culture, leurs savoir-faire, et leur environnement qui font rêver quiconque s’y aventure du regard.

Une série de 15 épisodes

Quinze épisodes pour quinze univers à travers la Polynésie. Le réalisateur, Jean-Philippe Joaquim, habitué à ce genre d’exercice, fait découvrir aux téléspectateurs la Polynésie par ses saveurs, ses paysages, et surtout par ses acteurs qui font vivre la culture.

Sports traditionnels – Crédit : Jean-Philippe Joaquim

Entretien avec le réalisateur

LFDPT : Quelques mots pour te présenter ?

Jean-Philippe Joaquim : Je suis auteur et réalisateur, anthropologue de formation. Pour moi, faire des films documentaires doit refléter une réalité que l’on pourra toujours observer dans 20-30-50 ans ou plus. Ces instants de vie, ces savoirs et ces gestes, ces entretiens que l’on capture avec nos images sont autant de témoignages qui sont, non seulement un instantané d’une pratique, d’une culture ou d’une façon d’utiliser son territoire, mais aussi un lègue que l’on laisse à la communauté, pour aujourd’hui mais aussi pour demain.

Sur le plateau de tournage – Iconique Polynésie

LFDPT : Quelles ont été tes précédentes réalisations avec la Production?

J-P J. : J’ai travaillé sur plusieurs séries documentaires avec Bleu Lagon Productions et Les Films du Pacifique Tahiti : Les Artisanes, Bleu océan Le Doc. J’ai réalisé divers formats documentaires allant de 6 à 52 minutes pour les chaînes locales TNTV,  Polynésie la Première, mais aussi pour l’extérieur Arte, Discovery Channel, France 5.

LFDPT : Peux tu présenter le projet Iconique Polynésie?

J-P J. : Iconique Polynésie est une série de courts documentaires de création où sont mis en avant plusieurs acteurs, pratiques et sites culturels et touristiques parmi les plus emblématiques de Tahiti et ses îles.
Tout dans ce qui nous est montré doit refléter la poésie naturelle qu’inspire un passage en Polynésie française. Les personnages sont attachants et sincères, et les plans sont le reflet du plaisir que l’on a eu à parcourir certains des plus beaux endroits du monde.
La série comporte 15 épisodes de 13 minutes chacun. Les sujet traités sont : – Les Marae – Le Tatouage – L’artisanat – La gastronomie  – La randonnée / marche  – Le surf  – Les sport traditionnels – Les danses Polynésiennes – Les perles – Les Faa’apu – Les Hôtels d’exception – Les Spas remarquables – Les Bateaux de croisière Polynésiens – Les Pensions de rêve

LFDPT : Quelles ont été les rencontres les plus passionnantes, les sujets les plus marquants?

J-P J. : Chaque rencontre à été à chaque fois un moment de partage et une petite révélation en soi. C’est inouï le naturel et l’authenticité qui se dégagent d’une interaction en Polynésie. Les individus ont envie de transmettre ce qu’ils ont. Et ils ont raison, ils sont tous les passeurs de ces temps.
Mais aller sur les sites sacrés, les Marae, et être le témoin de ce qu’en font les Polynésiens aujourd’hui à sûrement été ma rencontre la plus marquante. On y voit des gens qui ont une pensée pure, respectable, prenant en compte leur environnement ainsi que tous ceux qui les ont précédé. Ils recréent un lien qui nous paraît à tous invisible, mais qui commence par eux et ces sites sacrés. C’est beau à voir, plein de sens car les populations qui s’investissent de la sorte sont simplement en train d’écrire leur propre histoire.

LFDPT : Quand le projet Iconique Polynésie t’a été proposé, quelles ont été les demandes particulières en terme d’image? Quelle différence cela fait-il d’avec un format de documentaire plus long?

J-P J. : Finalement, il n’y a pas vraiment de différence en termes techniques à produire ces courts épisodes de 13 minutes, ou à produire un documentaire beaucoup plus long.  La qualité d’image est privilégiée, ce qui m’amène à utiliser des caméras filmant jusqu’à 6K, parfois à 200 images/seconde afin d’obtenir des ralentis très fluides. Je fais appel aussi à de la machinerie légère : gimbals (stabilisateurs), lumières additionnelles, spiders, drones.  Aidé d’un assistant, je prends le temps de faire les choses au mieux pour un résultat optimal.

LFDPT : Quel matériel caméra et optiques utilises tu pour ce genre de programme?

J-P J. : Je travaille avec une Kinefinity MAVO LF, « La Red Chinoise ». Quelques épisodes ont été tournés avec une ARRI Alexa Mini. Des optiques Photo Canon sont majoritairement utilisées, quelques épisodes ont eu droit à leur Prime Cinema et autre tilt/shift, et j’utilise beaucoup l’Angénieux 26/70mm T2.6 pour les interviews.

LFDPT : Comment se passe la post-production, avec quelle équipe travailles-tu?

J-P J. : J’ai monté la première partie de la série, puis Mélissa Constantinovitch est venue prendre le relais. Elle est une formidable monteuse. Ce n’est pas facile d’arriver en cours, mais elle s’est parfaitement appropriée le style de la série. Ses choix musicaux et ses propositions de montage font de la série un bel objet.
Pour le traitement de l’image, c’est Nicolas Malivet, étalonneur, qui est intervenu. Nous nous entendons parfaitement sur les tonalités à donner sur chaque épisode.
Le traitement sonore de Heimana Flohr est la cerise sur le gâteau. La précision de son oreille et le sound design qu’il nous produit sont un véritable plaisir pour l’oreille.

LFDPT : Quand sera diffusée Iconique Polynésie?

J-P J. : La série sera diffusée à la rentrée de septembre 2020 sur Tahiti Nui Télévision, et sur TNTV BOX en métropole (Orange, SFR, Bouygues). Ce sera une formidable fenêtre sur la Polynésie pour tous les téléspectateurs de métropole et d’Europe.

Iconique Polynésie – Une série écrite par Jean Philippe Joaquim

Comments are closed.