La série Bleu Océan le Mag, plébiscitée par le public

Bleu Océan Le Mag aux Tuamotu

Depuis 2018, Bleu Océan Le Mag vous fait découvrir et redécouvrir les richesses de notre océan au Fenua, en allant à la rencontre des îliens qui vivent de et pour l’océan.

L’émission diffusée hebdomadairement sur Polynésie la 1ère et produite par Les Films du Pacifique-Tahiti, atteint des records d’audience, sans oublier les replays disponibles en ligne pendant un an sur le site de la chaîne.

Une saison 2022 entièrement tournée vers les îles

Grâce à cette saison embarquée sur son voilier, Louis MONZIES nous emmènera vers des lieux nouveaux et difficiles d’accès.

Nous irons à la rencontre d’une population insulaire qui regorge de créativité afin de vivre de l’océan. Nous accompagnerons les scientifiques qui participent à l’observation de la bio-diversité marine. Nous nous intéresserons aux entrepreneurs de notre Fenua qui imaginent des solutions économiques et écologiques malgré les contraintes de l’insularité.

Un reportage par magazine de 13 minutes. Diffusion dès février 2022 sur Polynésie la 1ère, coproductrice de l’émission. Voir les Replay.

Bleu Océan Le Mag, Saison 3, Cap vers les îles éloignées

Escales programmées

LES AUSTRALES :
Tu b u a i – R u r u t u – R a i v a v a e

ILES DE LA SOCIÉTÉ :
H u a h i n e – R a i a t e a – M a u p i t i

ILES DES TUAMOTU :
R a n g i r o a – F a k a r a v a – K a t i u – F a i t e – A h e – M a k e m o – H a o – M a n i h i – A p a t a k i – To a u – Fa k a r a v a – M a k a t e a – A n a a – T i k e h a u – K a u e h i – M a t a i v a – A r a t i k a

LES GAMBIERS :
A u k e n a – Ta r a v a i – A k a m a n u – M a n g a r e v a

LES ILES MARQUISES :
N u k u H i v a – H i v a O a – Fa t u H i v a – U a P o u – U a H u k a – T a h u t a

MAOTI, le voilier icône de l’émission

Voilier Maoti dans le lagon de Moorea

Maoti est un bateau en aluminium de 42 pieds.
Construit par le chantier ‘Constructions Marines’ de la Trinité sur les plans ‘el Rapid’ du célèbre architecte Michel Joubert en 1999 et mis à l’eau en 2000.
Ce bateau de grand voyage, a déjà effectué un tour du monde. Avec son gréement de côtre et sa coque à bouchains, Maoti est un monocoque stable sous voile et facile à régler.
Lorsque sa dérive lestée est remontée, il permet grâce à son 1m10 de tirant d’eau de profiter des plus beaux mouillages.
Le voilier est équipé de 3 panneaux solaires ainsi que d’une éolienne qui le rend totalement autonome.
Un désalinisateur évitera de faire de grosses réserves d’eau.

Une station de montage à bord

En plus de son équipement lié à la vie à bord et à la navigation, le voilier sera doté d’une station de montage complète, (caméras, prise de son, ordi…). Louis Monzies tournera et montera ses reportages, pendant le périple, qui seront envoyés à Tahiti pour la diffusion.

Un réalisateur impliqué

Louis Monzies cameraman

Louis Monzies est réalisateur de Bleu Océan le Mag depuis 2018

Louis Monzies a grandi à la Réunion, puis il poursuit une formation d’audiovisuelle en métropole, et débarque à Tahiti en 2017.
Aussitôt il intègre l’équipe de Les Films du Pacifique Tahiti dans le projet Bleu Océan le Mag.
Il réalise des documentaires dans la série Bleu Océan Le Doc (La pirogue à voile, Le service public au bout du monde), ainsi que dans la série Polynésie, Au Sommet des îles produite par Bleu Lagon Productions (Fara Ura – Tahiti, et Ua Pou).

Un site internet pour suivre le périple de Maoti jour après jour et sur notre site internet de Bleu Océan le Mag.

Voir les replays sur france.tv

EM 19 – Tahuata, Hapatoni, de bois et d’os

L’ile de Tahuata est séparé de Hiva Oa par le canal du bordelais qui fait seulement quelques km de largeur, pourtant ici on est coupé du monde, tout particulièrement dans la petite baie de Hapatoni célèbre on y trouve quelques un des meilleurs sculpteurs des marquises. Ici la sculpture a repris il y a une vingtaine d’année grâce a quelques personnes qui on pris l’initiative de venir former les jeunes de cette petite vallée a l’artisanat afin qu’ils aient un métier et puissent rester sur l’ile. Aujourd’hui Teriki, maitre formateur, est de retour sur l’ile pour former la nouvelle génération a un art qui leurs permet de rester travailler chez eux. A la suite de la formation, on vas chez Cyril, un des sculpteurs qui a permit a Hapatoni d’acquérir sa réputation grâce a ses sculptures qui mélangent différentes matières dans un art qui s’inspirent toujours de la mer.

EM 20 – Ua Pou Vakaiki, sports à tout va

Sur l’ile de Ua Pou, le village principal se trouve dans la baie de Hakahau. Ici la plupart des habitant pratiquent un sport, le petit village ne manque pas d’infrastructures parmi lesquels on trouve la club de Vaa située sur la plage publique de hakahau. La structure a été montée par le célèbre chanteur Rataro et accueil tout type de publique pour la pratique du Vaa. Aujourd’hui c’est un événement spécial qui anime l’ile de Ua Pou, Le Vakaiki est une compétition de sport qui regroupe plusieurs sport sur l’ile et qui accueil des sportif de toute la Polynésie. Le sport a l’honneur y est bien-sur le Vaa avec des compétiteurs venu de Bora bora Tahiti ou encore Nuku Hiva pour affronter les rameurs de Ua pou sur leurs propre terrain de jeu une compétition qui regroupe des rameurs de tout les horizon et tout les âges.

EM 21 – Chasse sous-marine en mouvement à Ua Pou

A Ua Pou dans la vallée de Hakahau les pêcheurs font principalement de la pêche a Thon car la demande y est très forte sur l’ile. Cependant il y a encore des passionné de pêche différente qui permettent de ramener différent types de poisson comme la pêche au fusil harpon. 4 jeunes mordu de chasse sous marine se sont donné rendez vous exceptionnellement aujourd’hui pour l’émission bleu océan, et sont partis à la pêche a bord de l’un des magnifiques bonitiers de la marina de Hakahau pour aller dans les endroit les plus reculés de la cote inhabité de Ua Pou afin de réaliser une partie de pêche dans des conditions mouvementées.

EM 16 – Hiva Oa, Chantier naval

Depuis toujours, les voiliers qui font le tour du monde suivent les vents du large et passe par la Polynésie française lors de leurs traversée du pacifique. Très souvent, la première terre qu’ils rencontre depuis 3 voir 4 semaine en mer après avoir quitté la Panama ce sont les iles Marquises. Les voilier comme tout les bateaux on besoin de beaucoup d’entretien, c’est pourquoi un chantier naval a vue le jour a Hiva Oa. Ici c’est plusieurs emplois locaux qui on été crée afin de permettre aux voilier qui voyage d’entretenir leurs bateau avant de continuer leur route en Polynésie. Mécanicien, électricien, peintre, frigoriste, soudeur, maitre voilier, tout un panel de compétence local qui travail dans la bonne humeur marquisienne sur des voilier du monde entier.

EM 17 – Hiva Oa, l’art de la pirogue

A Hiva Oa dans certaines vallées reculées on pratique encore la pêche en pirogue, elle sont fabriqué sur l’ile, en bois, un savoir faire qui varie entre les iles. Dans ce reportage nous allons découvrir un petit chantier chez l’habitant qui construit et rénove ces pirogue depuis des génération, du grand père au fils puis au petit fils, ici l’art de la pirogue de pêche se transmet avec fierté. Afin de voire ces pirogues a l’oeuvre, nous embarquons dans la magnifique baie de Anaiapa a bord de l’une d’entre elles pour une partie de pêche a la ligne traditionnelle et comme toujours aux marquises, le poisson est au rendez-vous.

EM 18 – Sauvetage en mer à Hiva Oa

Aux Marquises, la mer est réputée pour ne pas être facile, la houle et le vent y sont souvent fort et rendent la navigation difficile c’est pourquoi a Hiva Oa depuis maintenant 15 une association de sauveteur en mer porte secours aux embarcations en détresse au large des iles ou proche des cotes. Dans ce sujet on suit l’équipe de sauveteurs en mer lors d’un exercice de révision des compétence qui consiste a retrouver a a récupérer un kayakiste en difficulté au abord des falaises de Hiva Oa, le tout en coordination avec le JRCC de Tahiti.

EM 13 – Hanavavae, la chasse aux caillous

A Hanavavae il ne reste que très peu de pêcheur sous marin, beaucoup pratiquent la pêche a la traine afin de ramener thon ou tazard Le samedi quand ils on finit leurs job de la semaine Patrice et Teiki pratiquent encore cette pêche sélective, armés de leurs fusils, ils longent les impressionnantes falaise du cap ouest de l’île a la recherche de poisson de récif. Sous l’eau les gros galets ne servent pas uniquement d’habitat aux poisson ils servent aussi a la sculpture car ici on travail tout types de support, l’os le bois ou encore les gros cailloux rond que l’on trouve sur le bord de la plage, dans ce reportage on suit suit ce cailloux depuis la plage jusqu’a sa transformation en tiki pour finir sur le stand d’artisanat de omoa destiné a vendre aux touristes de l’aranui.

EM 14 – Le tapa de Fatu Hiva

Le tapa est l’emblème de l’artisanat a Fatu Hiva, surtout dans la vallée de Omoa ou chaque matin on peut entendre les femmes du village qui tapent les différentes écorces a l’aide d’outils qui n’ont jamais changés. Lucie a appris a façonné ses différentes écorces d’arbres pour en faire du tapa depuis son plus jeune âge grâce a sa grand mère, aujourd’hui elle nous montre tout le processus de création de l’écorce jusqu’a la toile terminée. En fin de journée dans la vallée voisine, les pêcheurs profitent d’une après midi calme pour mettre a l’eau leurs pirogue. C’est a bord de leurs petites embarcations qui ne peuvent accueillir qu’un seul homme et son matériel de pêche, qu’ils partent ramer pour pêcher a la ligne entre les baie de hanavavae et omoa

EM 15 – Hiva Oa, sports de mer à l’internat

Aux Marquises il n’y a pas de collège dans toute les iles, les élèves sont donc souvent a l’internat pour pouvoir continuer leur scolarité, c’est le cas a Hiva Oa. Pour occuper leurs élèves le collège a mis en place des activités sportives les mercredi et vendredi après midi, ici les élèves on la chance de pouvoir pratiquer le Vaa et le Surf, le tout dans la magnifique baie d’Atuona. Des activité qui permettent aux élèves de se dépenser tout en pratiquant des activités en mer qui souvent passionnant les polynésien.

EM 10 – Katiu, l’atoll tout en couleur

Dans les Tuamotu, face à la chute du cours de la perle, Ruben continue de développer son projet de collectage de naissains d’huitres perlières en innovant la technique et en essayant d’économiser sur les matières premières. Rico, quant à lui, subvient aux besoins de son entourage grâce à son parc à poisson. Enfin rencontre avec Arii le constructeur de bateaux en bois de l’île à qui l’on commande des embarcations depuis les atolls voisins, et dont leur design n’a rien à envier aux coques modernes.

EM 11 – Raroia – Makemo la danse de l’océan

Ils sont jeunes et inspirés ! Pour gagner leur vie, KALI et MAUI nous emmènent à la passe de Raroia pour une pêche plutôt sportive, puisqu’ils chassent le thon au fusil harpon.
Puis direction l’île voisine Makemo, qui a organisé son propre Heiva. Un concours de pêche lagonnaire est organisé pour l’occasion. Pour la clôture des festivités, des chants et des danses illustrent le lien à la mer qu’ont les Paumotu.

EM 12 – Les casques de Fatu Hiva

Marc et son fils jean marc sculptent le coquillage appelé ici le «casque » un coquillage rare au reflets oranges que seulement quelques artisan des marquises équipés de machines spécifiques peuvent travailler, ils sculptent aussi le bois de rose ou encore le TAU. Un savoir faire que marc a transmit a son fils qui reprend le flambeau avec passion. Mais avant de sculpter comme chaque vendredi matin ici on part a la pêche au thon en petit bateau alu afin de ramener du poisson pour le vendredi saint.

EM 7 – Fakarava, le trésor de la passe sud

Le voilier BLEU OCEAN a jeté l’ancre au sud de Fakarava où il existe un coin de paradis nommé Hirifa : les bans de sable roses côtoient le lagon bleu turquoise et les plantations dense de cocotiers.
C’est ici au milieu de nulle part qu’une pension a vu le jour il y a 40 ans.
Rencontre avec cette famille, dans un cadre authentique et magnifique, ou l’on plonge dans une des passes les plus connues du monde

EM 8 – Rangiroa, les requins marteaux Mokarran

Nous retrouvons le voilier Bleu Océan en escale dans le plus grand lagon de Polynésie, Rangiroa, où des passionnés de requins ont développé leur association il y a 3 ans déjà. Mokarran Protection Society s’est donné pour mission l’étude et la protection du grand requin marteau, l’une des espèces les moins connues au monde, et en danger d’extinction. C’est ainsi que les plongeurs et les biologistes marins unissent leurs efforts et leurs techniques pour collecter et traiter un grand nombre d’informations sur ce requin au profil particulier.

EM 9 – Pêche à Faaite

Cap sur Faaite, atoll au centre des Tuamotu, où la pêche est prédominante, faisant vivre une grande partie de la population.
Les familles ont l’habitude de construire des parcs à poissons leur permettant de capturer toutes sortes de poissons du lagon. L’activité économique est ainsi réglée, au rythme des goélettes par lesquelles cette pêche providentielle est envoyée vers Tahiti.

EM 4 – Rangiroa, l’atoll aux opportunités

Le voilier BLEU OCEAN continue son périple aux Tuamotu sur l’atoll de Rangiroa. Le tourisme est un secteur économique majeur sur l’île qui offre, aux jeunes de Rangiroa, une alternative au coprah et à la pêche. Ce soir je vous propose de partir en excursion sur le site du « Lagon Bleu », à la rencontre d’une jeune entreprise familiale.

EM 5 – Fakarava, la précieuse écloserie

Après une halte sur l’atoll de Rangiroa, le voilier BLEU OCEAN se dirige aujourd’hui à Fakarava. Ce soir nous parlerons perliculture.
Nous avons suivi Anna. Elle nous explique comment elle a réussi l’impossible en créant la première écloserie de Polynésie et du Monde, capable d’élever des naissains d’huître perlière.
Cette ferme perlière unique au monde a vu le jour à Fakarava.

EM 6 – Apataki, des bateaux et des hommes

Après un séjour à Fakarava, le voilier BLEU OCEAN jette l’ancre dans le lagon d’Apataki.
Qui aurai cru qu’un jour, au beau milieu des cocoteraies de cet atoll isolé, que l’on pourrait apercevoir des dizaines de voiliers venus du monde entier ?
En effet, sur l’île d’Apataki, un chantier naval à vu le jour, grâce au courage de la famille LO.
Une aubaine pour les navigateurs de passage qui peuvent bénéficier d’un service précieux pour l’entretien de leur embarcation en plein milieu des îles Tuamotu.

EM 1 – Tikehau, Pêche et surf à la passe

Pour cette nouvelle aventure, le voilier Bleu Océan ira à votre rencontre : de Tahiti aux îles Marquises, en passant par les Tuamotu et les Australes.
Ce soir, c’est aux Tuamotu que nous jetons l’ancre, à la rencontre de Maiko, un jeune pêcheur et surfeur de l’île de Tikehau. Au programme, pêche sous marine, session de surf et pêche au gros.

Première diffusion : 16/02/2022
Voir>>

EM 2 – Tikehau, l’île aux poissons

Le voilier de BLEU OCÉAN poursuit son escale à Tikehau.
Ce soir, nous parlerons de plongée sous marine avec un club de plongée de l’île.
Immersion dans le magnifique lagon de Tikehau à la découverte de sa biodiversité.
Mais tout d’abord, focus sur Matou, un jeune de Tikehau en passe de devenir le premier guide de plongée polynésien.

EM 3 – Rangiroa, des fusils et des rames

Après une escale la semaine dernière sur l’île de Tikehau, ce soir nous mettons le cap sur l’atoll de Rangiroa. Nous suivrons l’entrainement d’un club de va’a, “Rairoa Va’a”, dont l’équipage est composé de plusieurs jeunes passionnés de rame.
Après l’entraînement, session de pêche sous marine avec 3 des rameurs de l’équipe que nous avons suivis pendant la saison des carangues échevelés dans la passe de Tiputa.